Projet qui se décline en œuvre VR solo, en film VR multi-utilisateurs et en court métrage d’animation traditionnelle, The Hangman at Home a été récompensé par le jury du Venice VR Expanded présidé par Céline Tricart. Coproduit par les Français de Floréal Films, The Hangman at Home – An immersive single user experience (Danemark, France, Canada) a reçu samedi le Grand Prix du jury de la meilleure immersion en réalité virtuelle. Imaginée par Michelle et Uri Kranot, cette expérience interactive s’inspire d’un poème de 1922 de Carl Sandburg baptisé The Hangman at Home, dans lequel il explore les pensées intimes et la vie d’un bourreau lorsqu’il rentre chez lui.

 

The Hangman at Home (25′)
Réalisation : Michelle Kranot, Uri Kranot

Production : Floréal Films (Katayoun Dibamehr, Avi Amar), Late Love Production (Lana Tankosa Nikolic), Miyu Productions (Emmanuel-Alain Raynal, Pierre Baussaron), National Film Board of Canada (Marc Bertrand, Julie Roy)


The Hangman at Home
est un poème visuel, adapté du texte éponyme du poète américain Carl Sandburg. C’est un micro portrait de l’humanité, dans toute sa complexité, où les protagonistes, au sein de leurs actes intimes, se retrouvent exposés et surveillés … par vous.
Dans le cadre du Pôle Image Magelis, avec le soutien du Département de la Charente et de la Région Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec le CNC.

Synopsis

À quoi un bourreau pense-t-il quand il rentre chez lui après une dure journée de travail ? “The Hangman at Home” est une expérience animée interactive qui explore les thèmes autour de la reconnaissance et de l’inconfortable intimité de l’humanité. Elle se déroule au travers de cinq histoires entremêlées ; chaque situation présente une personne, ou des personnes dans un moment délicat : fragiles, ludiques, terrifiants, contemplatifs, confus, curieux… Nous nous retrouvons tous sincèrement dans ces moments – ce qui nous pousse à questionner nos réactions et notre propre responsabilité.

Une expérience VR fabriquée en partie à Angoulême

 

Miyu Productions, co-producteur du projet, a réalisé certaines animations.

En tant que prestataire technique, le spécialiste de la VR Studio Nyx a apporté son expertise sur le développement de la version utilisateur. L’équipe travaille aussi au développement de la version multi-utilisateurs, dont le challenge est de donner une liberté totale de mouvement sur 100 m2 à 4 utilisateurs portant des casques autonomes (pas de fil, pas de sac à dos). C’est un défi technique très difficile qui n’est réalisé que par très peu d’acteurs dans le monde.

La suite du projet

 

 

L’œuvre va maintenant parcourir les festivals, et sera certainement installée dans de nombreux musées. Elle a notamment été visible au Centre Phi de Montréal et au 104 à Paris.

Studio Nyx poursuit de son côté son travail sur la version multi-utilisateurs, et le public pourra l’expérimenter dès que les conditions sanitaires le permettront.

Trailer de l’expérience