Marie-France Brière est partie de France le 30 novembre 2020 pour rejoindre l’île de Sainte-Hélène où elle restera jusqu’au 11 janvier. A son arrivée, où elle est accompagnée de trois personnes de son équipe, elle est confinée 14 jours avant de pouvoir tourner les images de son documentaire « Les îles de Napoléon ». Après ce voyage, il devrait y en avoir d’autres, sur les autres îles traversées par Napoléon, donc la Corse, l’île d’Aix, l’île d’Elbe, Malte et l’île de la Cité. 

Synopsis

Quelle idée saugrenue de s’intéresser à l’obsession de Napoléon pour les îles ?

De la Corse à Sainte Hélène en passant par l’Île d’Aix, l’Île d’Elbe, Malte ou encore l’Île de la cité, Marie-France Brière va marcher dans les pas de Napoléon pour faire le portrait de l’insulaire, du jeune Bonaparte, jusqu’au vieil empereur déchu.

 Le tournage commence par la fin : Sainte-Hélène, complètement inaccessible à cause de la situation actuelle. C’est en avion sanitaire de rapatriement que l’équipe va se rendre sur cette île au milieu de l’Atlantique Sud, à 2000km des côtes africaines et à 3500km des côtes Brésiliennes. Covid oblige, ils seront confinés 14 jours dans l’enclave française de l’île depuis 1858, plus particulièrement à Longwood House, dernière demeure de Napoléon. 

Quelle extraordinaire façon de commencer un tournage. L’équipe vous fera suivre au jour le jour ses découvertes et son making-of, et ce jusqu’au retour le 11 Janvier lors du prochain vol sanitaire. »

Suivez le voyage de Marie-France Brière sur les pas de Napoléon sur les réseaux sociaux