Les chiffres d’Audiens confirment la place éminente de la Charente dans la production de films et séries d’animation en France.

Audiens a publié son étude annuelle sur le secteur de la production de films d’animation et d’effets visuels lors des dernières Rencontres Animation Formation organisées par le Pôle Image Magelis à Angoulême les 21 et 22 novembre 2019.

Si la dynamique nationale demeure en 2018 à un haut niveau, l’étude met en lumière la performance remarquable du département de la Charente qui a plus que doublé ses effectifs en 10 ans et culmine loin devant les autres écosystèmes régionaux après Paris :

Sous l’impulsion du Pôle Image Magelis, la vitalité du territoire ne faiblit pas en 2019 avec actuellement 3 longs métrages et 5 séries emblématiques produites dans les studios d’Angoulême à l’affiche ou l’antenne en cette fin de l’année :

  • La fameuse invasion des ours en Sicile produit par Prima Linea et fabriqué chez Studio 3.0
  • Le voyage du Prince produit par Blue Spirit, en salle le 5 décembre
  • Klaus produit par SPA et fabriqué en partie aux Films du Poisson Rouge, diffusé sur Netflix
  • Barbapapa, produit par Normaal Animation pour TF1
  • Dronix, produit par TAP chez Malil’Art pour France Télévisions
  • Kikoumba, produit par TF1 production chez Happy Factory (Blue Spirit) pour TF1
  • Gigantosaurus, produit par Cyber Group Studio chez Blue Spirit pour France Télévisions et Disney Junior
  • Paf le chien saison 2 produit par Superprod pour France Télévisions

Ce ne sont pas moins de 22 productions qui sont actuellement en cours de fabrication dans les studios charentais pour des diffusions en 2020 et 2021 ! Cette dynamique entamée par la création de Magelis en 1997 est permise par les ressources qui ont été déployées sur le territoire, tant en matière de financement avec le fonds d’aides à la production du département de la Charente et de la région Nouvelle-Aquitaine, que de ressources humaines et de formation avec 12 écoles supérieures de l’image.

Angoulême, reconnue comme Ville Créative par l’Unesco pour sa contribution à la vitalité de la bande dessinée, s’est aujourd’hui transformée, grâce à l’action du Pôle Image Magelis, en capitale internationale de l’image.