Fréquentation toujours en hausse, public enthousiaste, état des lieux encourageant pour le secteur, débats de qualité autour d’intervenants venus de tous horizons… Les Rencontres de l’Animation RADI-RAF auront tenu toutes leurs promesses pour leur 11e édition qui se tenait du 20 au 22 novembre à Angoulême.

Chaque année, les professionnels de l’animation – qu’ils soient directeurs de studio, producteurs, directeurs techniques, directeurs d’école, auteurs, développeurs, diffuseurs, éditeurs, enseignants-chercheurs, représentants d’organisations professionnelles ou institutionnelles… – ont à cœur de se retrouver à Angoulême pour les Rencontres Animation Développement Innovation – Rencontres Animation Formation d’Angoulême (RADI-RAF): ils étaient ainsi près de 360 participants cette année, soit une fréquentation record, limitée par la capacité d’accueil. Cet événement – unique en son genre né il y a 11 ans de la volonté d’offrir un lieu d’échanges à tous les acteurs de cette industrie en permanente évolution – a pu permettre de répondre à des enjeux à la fois techniques, économiques, réglementaires, sociaux ou pédagogiques.

Ces questions – fondamentales pour permettre aux studios mais aussi aux écoles de se positionner face à une concurrence internationale très forte – ont été débattues avec passion et enthousiasme lors de ces trois journées concoctées cette année par trois nouveaux responsables éditoriaux : Véronique Dumon, Patrick Eveno et Stéphane Singier, dignes successeurs de René Broca, figure historique des RADI-RAF parti à la retraite.

Les Rencontres de l’Animation d’Angoulême auront cette année encore reflété le dynamisme de ce secteur français d’excellence, grâce à pas moins de cinquante-et-un intervenants venus partager leurs expériences, leurs savoirs, leurs ambitions, leurs questionnements… Grâce aussi aux 360 participants motivés par l’envie de s’inscrire dans cette enthousiasmante démarche collective de rencontres et de débats. Tous unis par un même point commun: leur passion pour le cinéma d’animation.

Téléchargez le communique de presse

Plus d’infos sur le site des RADI-RAF