Sébastien Bollut , chargé de programmation à la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image, organise des rencontres mensuelles, à la New-Factory,  avec des créateurs d’Angoulême qui s’adressent aux étudiants de l’image, aux professionnels ainsi qu’au grand public. L’objectif de ces rencontres est de tisser un pont et des liens entre les créateurs et étudiants afin qu’ils se côtoient, se nourrissent et apprennent l’un de l’autre, pour d’éventuelles futures collaborations ou projets en commun.

Ce mercredi 23 octobre à 18h30, la New Factory invite à un échange avec deux autrices et illustratrices d’Angoulême aux parcours très différents, Mai Li Bernard et Katherine Ferrier. Elles témoigneront de leur parcours, expériences et conseils, et nous donneront leur vision de leur métier.

Mon métier d’illustratrice : retour d’expérience avec Katherine Ferrier et Mai Li Bernard
Mercredi 23 octobre à 18h30
New Factory – 121 rue de Bordeaux – Angoulême
Entrée libre. La rencontre sera suivie d’un verre

Mai Li Bernard
Mai Li est née en 1986, à Hanoï. Elle vit et travaille à Angoulême, qui l’a adoptée après ses études à l’École Européenne Supérieure de l’Image où elle étudie la bande dessinée de 2005 à 2010. Elle évolue principalement dans le domaine de la bande dessinée (« Pigmentation d’un discours amoureux » chez Dédales en 2014, « Mortelle Vinasse » chez Hoochie Coochie en 2015), de l’illustration et du dessin et publie divers ouvrages, albums adultes et jeunesse (« Le monde des archi-fourmis » avec A. Chauvel en 2017 et « La fête forraine des archi-gommettes » chez Amaterra) en 2018, recueil d’images… En parallèle du livre, elle a travaillé sur des projets de communication ou de signalétique pour l’espace public (RATP, Ville de Paris…). Elle auto-édite aussi périodiquement des petits zines, espaces de recherches et d’expérimentations, qui rendent notamment compte de son obsession pour l’architecture.

Katherine Ferrier
Katherine est diplômée de L’EESI, section bande dessinée ; pourtant, dès sa sortie, elle choisit de se tourner vers l’illustration. Après un stage chez Larousse, elle travaille pour la presse et l’édition jeunesse, et collabore à de nombreux titres chez Milan, Fleurus, Hachette, Magnard, Playbac et Nathan. Parallèlement à son activité, elle occupe un bureau de styliste, chez Du pareil au même durant sept ans.
Depuis 2010, elle revient à la bande dessinée avec une série intitulée « Hôtel étrange » (six tomes) publiée chez Sarbacane, qu’elle dessine et co-écrit avec Florian Ferrier, ainsi qu’une série en prépublication dans le magazine Manon (Milan-presse), Möun, dresseuse de dragon, qu’elle dessine et co-écrit avec Cécile Alix.
Elle publie un premier roman jeunesse en 2018 : Les Fantômes D’Achille Plume qu’elle illustre et co-écrit également avec Florian Ferrier.
Un projet d’animation d’Hôtel étrange avec le studio Prima Linea est en cours de développement.