Le Pôle Image Magelis, le Département de la Charente, La Curiosité et France 3 Nouvelle-Aquitaine organisent l’avant-première du documentaire « Et si New York s’appelait Angoulême » le lundi 1er juillet à 19h00 au Cnam-Enjmin dans l’amphithéâtre du Nil
(138 rue de Bordeaux à Angoulême).

L’histoire

1524 : Giovanni Verrazzano, navigateur sous les ordres de François Ier remonte, à bord de « La Dauphine », la côte nord des Etats-Unis à la recherche d’un raccourci vers la route des Indes et découvre pour la première fois le site du futur New York qu’il baptiste « Angoulesme ». Il envoie son carnet de bord à son roi et deux autres copies aux banquiers lombards qui ont financé l’expédition.

1525 : Bataille de Pavie. François Ier est fait prisonnier par Charles Quint, il ne recevra jamais le document de Verrazzano.

1904 : John Pierpont Morgan, banquier à New York rachète de vieux manuscrits à Venise dont le fameux carnet de bord de Verrazzano ; il restaure le parchemin et l’expose dans sa bibliothèque privée.

1950 : Jacques Habert, professeur d’histoire au lycée français de New York obtient l’autorisation de traduire le manuscrit, l’histoire peut commencer…

… Et si New York s’appelait Angoulême
Les français savent-ils que Verrazzano a découvert et décrit pour la première fois le site de New-York qu’il baptisa Angoulême, en l’honneur de son roi François Ier, comte d’Angoulême ? Il est temps de résoudre cette énigme de l’histoire.

C’est cette histoire oubliée, voire méconnue, qui nous est racontée par Florent Gaillard, directeur du Musée du papier et des Archives municipales de la ville d’Angoulême, dans le documentaire « Et si New-York s’appelait Angoulême », produit et réalisé par Marie-France Brière et sa société La Curiosité.

Tourné à New-York en octobre 2018 puis à Angoulême du 28 octobre au 06 Novembre 2018, ce documentaire de 60 minutes sera diffusé à la rentrée de septembre 2019 sur France 3 et TV5 Monde.

Dans le cadre du Pôle Image Magelis, avec le soutien du Département de la Charente, en partenariat avec le CNC.

Marie-France Brière nous a accordé un entretien. Elle nous en dit plus sur cette histoire méconnue et son attachement à Angoulême.

Mentionné dans cet article : La Curiosité