Pour sa douzième édition des journées électroacoustiques, le Conservatoire Gabriel Fauré de GrandAngoulême va célébrer les 70 ans de la musique concrète, inventée par Pierre Schaeffer en 1948.

Moment d’échange entre publics, scientifiques, artistes, musiciens et étudiants, cette nouvelle édition permettra de découvrir la création sonore dans ce qu’elle a d’innovant et d’audacieux.
En partenariat avec le SCRIME de l’Université de Bordeaux, l’Université de Poitiers (à travers le diplôme universitaire « création sonore et composition électroacoustique »), le Pôle Image Magelis et le GrandAngoulême, le programme de l’édition 2018 est riche par son contenu à destination du grand public et des initiés.

Programme Journées électroacoustiques

Programme Grand public

A cette occasion, grâce à la collaboration de l’AECME (Association des Enseignants de la Composition en Musique Electroacoustique), seront représentées à Angoulême, par leurs professeurs et les élèves, toutes les classes de composition électroacoustique des conservatoires de France, soit une trentaine. Chaque année, ces classes se réunissent dans une ville de France, Lyon, Paris, Nice, Strasbourg, Perpignan, où est organisée une série de concerts, de tables rondes et de conférences. C’est aussi l’occasion pour l’AECME d’organiser son assemblée générale annuelle. Le conservatoire Gabriel Fauré est satisfait de pouvoir accueillir cette année, ce rassemblement national à l’occasion de ses journées électroacoustiques.

Ces journées, se dérouleront sur une semaine entière, consacrée à la création sonore, à la composition et à l’improvisation. Elles auront lieu du samedi 17 novembre au samedi 24 novembre et seront organisées autour de trois grands axes :

– médiation auprès d’un très large public, environ 1250 scolaires vont découvrir la musique électroacoustique dans l’auditorium du conservatoire. De plus les usagers habituels du conservatoire, mais aussi plus largement le grand public, seront invités à découvrir une exposition dans les couloirs du conservatoire autour des outils de la musique électroacoustique, à explorer une installation sonore interactive réalisée pas les élèves de l’École d’Art, et à jouer de divers surfaces de contrôles sur des stands de découvertes et d’expérimentations sonores en libre utilisation.
– pédagogie pour les élèves du conservatoire, les étudiants du DU Création Sonore et les étudiants du Pôle Image Magelis autour des conférences et MasterClass thématiques.
– concerts de musiques électroacoustiques, de musiques improvisées-jazz, de musiques actuelles, performances live…

Si les actions de médiation, les cours et certains spectacles se dérouleront dans les murs du conservatoire, pour deux concerts, le Théâtre Scène National et la NEF accueilleront deux moments phares de ces journées. Le Théâtre Scène National programme le mardi 20 novembre un concert jazz-impro-électroacoustique avec en tête d’affiche Michel Portal et Bernard Lubat. La NEF programme le jeudi 22 novembre une soirée musiques actuelles avec « le cabaret contemporain ».