Date : Jeudi 14 Décembre 2017 – 18h
Lieu : ÉESI – Site d’Angoulême – Salle aux colonnes

Après avoir repris Vieillards (1985-86) qui constitue son premier travail, photographies faisant écho à sa thèse (1983) publiée en 2010 sous le titre Long Séjour, Philippe Bazin présentera ses deux derniers travaux achevés et inédits, Vider Calais (2016) et Au bord de Rivière (2017) afin de préciser quelques enjeux de sa position envers la photographie telle que développée dans son dernier livre, Pour une photographie documentaire critique.
Ainsi, des origines constituées sur une expérience vitale ayant donné lieu à un texte puis à des photographies, la présentation montrera à la fois la permanence et les développements d’un projet artistique entièrement tourné sur une articulation entre politique et esthétique, du côté de la politisation de l’esthétique à laquelle Walter Benjamin en appelait contre le fascisme.

Tout aussi bien du côté de l’art que de la politique, l’auteur estime grand le danger d’une inversion de cette proposition de Benjamin, dont celui-ci disait qu’elle mènerait à la guerre. Ainsi, son travail artistique se veut-il engagé, mais non militant, dans le sens d’une esthétique qui dépasse les simples préoccupations plastiques internes à l’art pour entrer en résonance avec les divers contextes du monde contemporain.

Site de Philippe Bazin

Mentionné dans cet article : EESI