Anna qui chante est un conte pas piqué des hannetons où l’on rencontre un roi terriblement tyrannique qui opprime son pays et tient enfermée la jeune princesse Judith. Quand, pour l’occuper, il va jusqu’à kidnapper les petites filles du royaume, la coupe est pleine ! Anna, enfant de 9 ans, va tout bouleverser par un chant puissant et porteur d’espoir, si puissant qu’il pourrait bien pétrifier le roi et ramener la joie dans le royaume…
Ici, l’histoire est absolument féministe, le chant n’est pas le doux refrain d’une femme qui attend son prince, mais celui de la révolte qui gronde. La voix qui résonne dans le palais questionne, s’insurge, et entraîne à sa suite toutes les petites voix jusqu’alors étouffées,
pour enfin renverser l’injustice du tyran. Ici, les petites filles ne sont pas en concurrence, il est question d’entraide, d’amitié, et de sororité.
Sonia Paoloni use des codes stylistiques et symboliques du conte pour mieux les détourner, et proposer un récit résolument contemporain. Les illustrations aux couleurs lumineuses et intenses d’Éloïse Rey, revisitent avec fraicheur les livres jeunesse de la première moitié du 20e siècle.

Téléchargez la fiche de présentation

L’autrice

Sonia Paoloni écrit pour Biscoto depuis le tout premier numéro, différentes rubriques, souvent avec une teinte philosophique. Elle est également lissière et peintre.

L’illustratrice

Éloïse Rey est illustratrice et graphiste. On la retrouve tous les mois dans les pages de Biscoto. Elle est cofondatrice de La Tribune du Jelly Rodger.

En savoir plus sur : Biscoto Editions